Section de Fontenay-aux-Roses

Section de Fontenay-aux-Roses
Accueil
 
 
 
 

Élections Départementales

Nous remercions les 1156 électeurs du canton de Châtillon-Fontenay qui ont porté leurs voix sur nos candidats pour une gauche d’alternative.
Conformément à la tradition républicaine, Marie-Claire Cailletaud et Jean-Marc Lelièvre appellent à voter pour les candidats de gauche présents au second tour.

 


Élections Départementales du 22 mars 2015 – Canton Châtillon – Fontenay-aux-Roses

Pour un département solidaire,
écologique et citoyen

Dimanche 22 mars, vous élirez vos représentants à la future assemblée départementale.
Candidats membres du Front de Gauche, nous nous présentons à vous dans notre nouveau canton de Châtillon – Fontenay-aux-Roses.

Les politiques d’austérité nous mènent dans le mur. Elles jettent des millions de personnes dans le chômage, la pauvreté et l’absence de toute perspective d’avenir. La colère est grande contre le gouvernement parce qu’il a renoncé à s’attaquer à la finance.

Dans le contexte actuel, le vote pour Marie-Claire Cailletaud et Jean-Marc Lelièvre a deux objectifs prioritaires :

  • Agir avec les citoyens contre les politiques d’austérité du gouvernement.
  • Battre la droite et le FN qui prennent des mesures antisociales et austéritaires fortes dans
    les villes qu’ils gèrent.

Le département des Hauts-de-Seine, un des plus riches de France, a les moyens d’une politique qui réponde aux besoins sociaux et environnementaux.

Avec vous, nous voulons faire respecter votre voix et construire un département solidaire, écologique et citoyen. Un département pour toutes et tous qui agisse pour l’emploi et les services publics, pour l’école et la culture. Un département innovant pour une véritable transition écologique qui réponde aux besoins en agissant particulièrement sur le logement et les transports.

Pour une gauche qui tient ses engagements, qui ne renonce pas :

Ensemble, dimanche 22 mars faisons entendre notre volonté commune,
donnons de la force à nos espoirs.

Vous pouvez compter sur nous !

Marie-Claire Cailletaud, Jean-Marc Lelièvre, Jeannette Simon et Patrick Duchemin.

 
Ingénieure,
Responsable syndicale nationale, ancienne conseillère municipale
à Fontenay.
Biologiste,
Conseiller municipal
à Châtillon.
Retraitée de l’enseignement, Châtillon.
Enseignant,
militant syndical, militant associatif, ancien conseiller municipal à Fontenay.
 
 

BLAGIS :
POURQUOI LES COMMUNISTES
NE FONT PAS CONFIANCE AU MAIRE ?

 

Le 10 février dernier, le Conseil Municipal a approuvé une convention entre la ville et Hauts-de- Seine-Habitat afin d’étudier un projet de « restructuration du site dit des Paradis ».

Pourquoi les élus communistes se sont abstenus sur cette délibération ?

La convention tranche d’emblée sur les choix possibles. Elle écarte l’option de réhabilitation, pourtant programmée par HDS HABITAT en 2013, pour ne retenir que l’option « rénovation-restructuration » (démolition et nouvelles constructions). Une densification par la construction d’immeubles en copropriété est d’ores et déjà annoncée.

Nous ne pouvons pas faire confiance à Monsieur VASTEL et à sa majorité quand on sait que:

  • L’annulation (pour des irrégularités mineures qui auraient facilement pu être régularisées) du programme de logements sociaux prévu par OSICA, place du Général de Gaulle, a été qualifiée de grande victoire par une élue de la majorité municipale et que le Maire s’est empressé de rechercher une alternative consistant en la construction de logements de standing.
  • La mixité sociale mise en avant par le Maire et sa majorité est à sens unique : construire des logements privés partout où ils le peuvent (Cavée, Scarron, Mouillebœufs…), y compris au détriment du logement social comme place de Gaulle (OSICA, SAINT PRIX).
  • Le cahier des charges qui précisera les objectifs de cette convention ne sera pas soumis au Conseil Municipal.
  • Dans les communes voisines enlevées par l’UMP à la gauche, LE PLESSIS ROBINSON, CHATILLON et maintenant CLAMART (voir au verso), de nombreux logements sociaux ont été détruits et remplacés par des logements de standing inaccessibles à la majorité des habitants.

Le projet de la Cité des Paradis traduit concrètement la volonté de la nouvelle municipalité de réorienter sociologiquement et de densifier fortement la ville.

La majorité veut ainsi réduire la proportion de logements sociaux à Fontenay qui s’établit depuis une quarantaine d’années (M. Dolivet était maire) autour de 40%, alors qu’il y a 1000 demandes de logement à Fontenay, 50 000 dans les Hauts de Seine dont environ 90% pour des logements PLAI (Prêt Locatif Aidé d’Intégration) ou PLUS (Prêt Locatif à Usage Social).

Voter cette délibération, cela aurait été donner un chèque en blanc à la municipalité
et à HDS HABITAT.

Les communistes resteront vigilants, avec les locataires des Paradis, pour défendre une réhabilitation de qualité qui maintienne le nombre de logements au niveau des loyers actuels et leur environnement.

 

CLAMART ET FONTENAY :
DISCIPLES DE PEMEZEC ?

Le journal « Le Parisien » du 13 février 2015 nous apprend que le maire UMP de CLAMART élu en 2014 a annoncé au conseil municipal du 12 février son intention de démolir les 690 logements du « Pavé-Blanc ». Les habitants de cette cité 3F ont manifesté sur le parvis de l’Hôtel de ville pendant le conseil municipal.

Comme aux BLAGIS, le maire de CLAMART met en avant l’argument de mixité sociale.

Les deux projets s’inspirent de la méthode mise en œuvre par PEMEZEC au PLESSIS-ROBINSON avec comme objectifs une forte densification et une modification de la population.

Aux BLAGIS, M. VASTEL prétend faire des opérations tiroirs, alors qu’Hauts de Seine Habitat ne dispose pas à Fontenay de suffisamment de logements pour permettre le relogement des habitants sur place (HDS Habitat ne possède que les Sorrières et 77 logements rue Boucicaut à Fontenay en dehors des Paradis).

Quant à la promesse de relogement au même tarif au m2, il vaudrait mieux la faire acter locataire par locataire chez un notaire ! Car la célèbre phrase « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient » pourrait bien s’appliquer.

À l’occasion des élections départementales du 22 mars prochain, vous pourrez par votre vote :

  • manifester votre soutien à une politique qui fasse du logement pour tous, une priorité.
  • dire non à la politique de désengagement en matière de construction et réhabilitation de logements sociaux menée par le département des Hauts-de-Seine, département  pourtant le plus riche de France. Le Conseil Général ne subventionne plus aucun logement social dans les communes qui ont atteint le quota de 25% de logements sociaux, quota qui comprend les logements PLS (Prêt Locatif Social), dont le caractère social est tout relatif.
  • dire non à la baisse des crédits de l’Etat au logement social : dans le budget 2015, les crédits destinés à la construction de logements sociaux ont baissé de 11%. Les aides à la pierre versées pour bâtir des HLM de type PLUS (les plus répandues) ont été réduites à zéro cette année !

Le 22 mars prochain votez pour les candidats aux élections départementales
présentés par le PCF membre du FRONT DE GAUCHE

TÉLÉCHARGER LE PDF

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
Section du PCF de Fontenay-Aux-Roses 48 rue Boucicaut. 92260 Fontenay aux Roses.